Chinook, hélicoptère, CH47

Boeing, Chinook, Hélicoptère -

Chinook : un hélicoptère de légende

de lecture - mots

Le CH-47 Chinook est un hélicoptère lourd de l’américain Boeing, identifiable facilement par sa forme allongée et ses deux rotors. Mis en service en 1962, ces capacités et ses transformations aux normes plus modernes en font, encore aujourd’hui, un des aéronefs lourds de transport parmi les plus utilisés par les forces armées.


Histoire du CH-47 Chinook

En juin 1958, le gouvernement américain passe commande auprès de la société Vertol d’une dizaine de leur dernier modèle, le V-107. Cependant suite aux essais de l’armée, l’hélicoptère est jugé trop léger pour les missions de transport et trop lourd pour celles d’attaque. Ce modèle sera tout de même adapté et livré au Corps des Marines sous la dénomination de CH-46 Sea Knight.

Chinook, US Army, CH46, Sea Knight, hélicoptère, USMC

Boeing acquiert Vertol en 1960 et prend ainsi en charge la fabrication du modèle agrandi V-114 alors commandé par les Etats-Unis. Le 21 septembre 1961 le V-114 effectue son premier vol. L’année suivante, en 1962, l’appareil est mis en service sous la désignation CH-47A. Il est nommé Chinook, un nom issu du peuple amérindien du nord-ouest du Pacifique.

Plusieurs versions sont développées afin d’améliorer les capacités du Chinook et répondre aux attentes spécifiques des nations qui l’achètent. Le modèle le plus important est le CH-47D, mis en service pour la première fois en 1982.

Le CH-47 Chinook est, avec le C130 Hercules, l’un des rare aéronef des années 1960 à être toujours développé et utilisé pendant plus de six décennies.



Présentation du Chinook

Sa forme, sa puissance moteur et sa capacité d'emport donne des caractéristique hors normes qui offre 60 ans, après son premier vol, des performances assez rares pour un hélicoptère de manoeuvre. 

 

Caractéristiques techniques du CH-47 Chinook

Le CH-47 Chinook mesure 30,2 mètres de long et 5,7 mètres de hauteur. Le diamètre de ses pales est de 18,3 mètres.

Cet hélicoptère a une masse de 10,2 tonnes à vide, de 12,1 tonnes lorsqu’il est armé et de 22,9 tonnes à charge maximale.

Chinook, CH47, hélicoptère, UK, armée britannique, Hoenfels, entraînment

Déjà en 1962, la rapidité du Chinook avec ses 310 km/h surpassait les hélicoptères utilitaires ou d’attaque. Encore aujourd’hui, il est l’un des hélicoptères militaires les plus rapides.

La Ch-47 a une portée de 185 km avec une charge de 3,3 tonnes.

L’hélicoptère de Boeing coûte entre 25 et 32 millions de dollars par unité.


Les différents modèles de Chinook

L’ACH-47A, pour armé et blindé, est le modèle d’attaque du Chinook développé par les Etats-Unis, capable de transporte cinq mitrailleuses. Quatre hélicoptères de ce type ont été développés pendant la Guerre du Vietnam ; trois sont tombés et le dernier est sauvegardé au sein du site Redstone Arsenal en Alabama.

Le CH-47B est un modèle temporaire construit en attendant le développement du modèle C suivant. Sa capacité à larguer du napalm ou du gaz lacrymogène depuis sa rampe arrière de chargement a été utilisé contre les bunkers ennemis au Vietnam. Un peu plus d’une centaine d’hélicoptères de ce modèle ont été fabriqués.

Le CH-47C est doté de moteurs plus puissants pouvant soulever une masse de 21 tonnes. Ce modèle a été construit en 233 exemplaires.

Le CH-47D est pourvu de moteurs encore plus puissants, d’une avionique améliorée et d’un système de chargement à trois crochets externes lui permettant de transporter des cargaisons, véhicules ou matériels suspendus.

 

Lors de mission d’assaut aérien, la soute du CH-47D peut acheminer un obusier M198 de 155mm, trente cartouches et onze militaires. 472 Chinook de modèle plus anciens ont été revalorisés en modèle CH-47D.

Le MH-47D est le modèle des forces spéciales américaines, muni d’une perche permettant son ravitaillement en vol ainsi que d’un système de rappel rapide par corde. Douze MH47-D ont été construits pour équiper le 160e Régiment des Opérations Spéciales d’Aviation.

Chinook, MH47D, US Army, force spéciales, hélicoptère

Le MH-47E est également un hélicoptère des forces spéciales américaines. Très similaire au MH-47D, il dispose toutefois de réservoirs de carburant plus grands ainsi qu’un radar de suivi et d’évitement de terrain. Ce modèle a été construit en 26 exemplaires.

Le MH-47G est le plus récent des modèles de Chinook, livré en 2020 aux forces spéciales américaines. Plus lourd de deux tonnes, il dispose toutefois de systèmes électroniques et avioniques améliorés facilitant le vol en conditions de faible visibilité et renforçant sa discrétion. Il dispose en outre d’un volume de carburant deux fois supérieur et peut être ravitaillé en vol.

 

Le CH-47F, sorti en 2006, est une amélioration du modèle CH-47D. Son entretien est réduit et sa durée de vie allongée.

Le CH-47J est le modèle développé pour la flotte aérienne japonaise. Une soixantaine de CH-47J ont été fabriqués.



Utilisation par les armées

Aujourd'hui le Chinook est un hélicoptère lourd de manoeuvre utilisé par vingt nations. Côté français, l'armée de l'Air et de l'Espace c'est dite intéressée pour un éventuelle achat de CH47G à l'occasion de la prochaine loi de programmation militaire en 2025.  

Chinook, MH47, CH47, UK, hélicoptère, manoeuvre, entraînement Hoehenfels

Une implantation mondiale

Depuis 1960, plus de 1200 hélicoptères Chinook ont été construits.

Son principal utilisateur est l’armée américaine avec environ 850 appareils dans sa flotte, dotée de modèles CH-47D, CH-47F, MH-47D, et MH-47E.

La force d’autodéfense japonaise possède 34 Chinook CH-47J pour sa composante Terre et 21 pour sa composante Air.

Les Britanniques détiennent 40 Chinook de modèle D au sein de leur Royal Air Force.

Chinook, UK, MH47, opération, Barkhane, hélicoptère, OPEX, Mali

Les Pays-Bas ont acquis onze Chinook CH647D et vingt CH-47F, soit une flotte de 31 hélicoptères Chinook.

La Corée du Sud possède 25 Chinook dont les deux tiers dans l’armée de terre.

L’armée canadienne a remplacé ses CH-47D par quinze Chinook du modèle supérieur, le CH-47F.

D’autres pays ont fait l’acquisition du Chinook, majoritairement le modèle CH-47D : l’Australie, les Emirats arabes unis, l’Egypte, l’Espagne, la Grèce, l’Iran, l’Italie, l’Inde, la Lybie, le Maroc, Singapour, Taïwan, la Thaïlande et la Turquie.


Missions du Chinook

L’hélicoptère Chinook est un hélicoptère de transport, à la fois pour des troupes, de l’armement ou des véhicules. Il peut également assurer des missions d’évacuations sanitaires ou de transport de matériel dans le cadre de missions humanitaires.

Chinook, hélicoptère, US Army, Manoeuvre, Hoenfels, Allemagne, UK

 

En 1965 lors de la Guerre du Vietnam, quatre compagnies de Chinook sont déployées : trois appartiennent à la 1ère Division de Cavalerie et une autre appartient au 147e régiment d’aviation. Les Chinook peuvent alors mettre en place une mitrailleuse M60 à chacune des portes avant. Leur mission la plus impressionnante a été d’acheminer des pièces d’artillerie en zone montagneuse hostile et accessible seulement par les airs, et de les approvisionner par la suite. Les militaires américains ont remarqué que les capacités du Chinook pouvaient régresser selon les milieux : en montagnes la charge maximale de l’hélicoptère CH-47 diminue de 450kg par rapport à la côte, et en milieu humide et chaud sa portance maximale est également réduite de 20% (basses terres) ou 30% (montagnes). En 1966, quatre CH-47 sont transformés en ACH-47A. Ce modèle, doté d’un meilleur blindage, est également armé de deux canons fixes de 20mm à tir vers l’avant, de cinq mitrailleuses de 0,50, d’une tourelle lance-grenades de 40mm et de deux nacelles d’armes sur les côtés. Ces nacelles sont capables de transporter des miniguns de 7,62mm ou des lance-roquettes de 70mm.

 

Ce modèle ACH-47A de Chinook est redoutable au combat. Cependant son entretien coûte cher, et cet hélicoptère est tellement utile comme transporteur d’artillerie ou de logistique lourde qu’il a principalement effectué des missions de transport de troupes d’assaut. Certains Chinook ont été utilisés dans le cadre de missions d’évacuation de blessés pendant lesquelles leur soute était généralement surchargée, mais aussi afin de récupérer des avions abattus. L’armée américaine avait, au plus fort de la guerre, près de 750 hélicoptères Chinook au Vietnam, soit 21 compagnies. Cependant elle en a perdu environ 200 dans des accidents de guerre ou de combat.


Dans les années 1970 l’Iran s’équipe d’une centaine de CH-47C Chinook. Il en perd un lors d’un accident dans l’espace aérien soviétique en 1978, alors que quatre Chinook de l’armée de l’air iranienne s’égarent lors d’une mission d’entrainement. Interceptés par un avion de chasse russe, l’un d’eux est détruit et ses huit membres d’équipage décèdent, tandis qu’un deuxième est forcé d’atterrir. Pendant la guerre qui l’oppose à l’Irak, l’Iran s’est fortement appuyé sur sa flotte de Chinook, et en a perdu huit entre 1980 et 1988. Le 15 juillet 1983 notamment, trois Chinook iraniens et les troupes à bord sont abattus par un Mirage de l’armée irakienne alors qu’ils se rendaient sur la ligne de front. En 2015, l’Iran comptait entre 20 et 45 Chinook opérationnels.

Chinook, CH47, Afghanistan, France, US, opération, combat, Enduring Freedom

Pendant la Guerre du Golfe dans les années 1990 et 1991, les Etats-Unis ont déployés 163 CH-47D Chinook, répartis entre l’Arabie saoudite, l’Irak et le Koweït. Ces hélicoptères de transport ont servi dans le cadre des opérations Desert Shield (Bouclier du désert) et Desert Storm (Tempête du désert). L’armée américaine les a également employés en Afghanistan pour l’opération Enduring Freedom et en Irak pour l’opération Iraqi Freedom. Le Chinook participe alors à des assauts aériens en déposant les troupes sur des zones propices au tir, puis effectue du ravitaillement en vivres et en munitions. Les capacités du Chinook se sont révélées essentielles notamment sur ces terrains difficiles, chauds et montagneux, sur lesquels des hélicoptères comme les Black Hawk se trouvent limités.


Le Chinook s’est avéré utile dans le cadre de mission de secours lors de catastrophes. En 1992 six Chinook sont déployés en Caroline du Nord après le passage de l’ouragan Andrew. En 2004, la République de Singapour envoie son armée de l’air en Indonésie afin de soutenir les efforts humanitaires après qu’un tsunami ait ravagé le pays. En 2005, plusieurs Chinook de la Royal Air Force britannique atterrit au nord du Pakistan après un tremblement de terre dans la région du Cachemire. En 2011, suite à l’accident dans la centrale nucléaire de Fukushima, trois Chinook de l’armée japonaise collectent l’eau de mer afin de la déverser sur les réacteurs de la centrale pour les refroidir.

Chinook, MH47, UK, Barkhane, Mali, OPEX, opération, Gao

 

Enfin, plus récemment, des hélicoptères Chinook britanniques ont été intégrés au Groupement tactique désert aérocombat (GTD A) dans le cadre de l’opération Barkhane au Mali. Les Chinook ont ainsi collaboré avec les forces armées maliennes, nigériennes et françaises afin de délivrer du carburant ou du fret et transporter jusqu’à 34 militaires équipés.


Laissez un commentaire