Brèves DZ #31 : Cerces 21, Joséphine Baker, prix littéraires, exportations et coopération internationale

Caracal, cerces, cérémonie, culture, Exercice, Exportation, prix littéraire, Rafale -

Brèves DZ #31 : Cerces 21, Joséphine Baker, prix littéraires, exportations et coopération internationale

de lecture - mots

Chaque semaine, nous vous proposons un rapide debriefing de l'actualité nationale et internationale des derniers jours en matière de Défense et de Sécurité. Vous pouvez recevoir cet article directement par mail dans notre newsletter gratuite du lundi matin : inscrivez-vous en cliquant ici.

 

[Armée de Terre]

L’exercice Cerces 21 s’est achevé pour 1 200 soldats de la 27e brigade d’infanterie de montagne, après deux semaines d’entraînement dans les Alpes savoyardes. Le combat de haute intensité en milieu grand froid était l’objectif de cet exercice, qui a réuni des militaires de plusieurs armes.

Les transmetteurs de la 27e compagnie de commandement et de transmissions de montagne ont mis en place cinq points hauts, dont l’un à plus de 3 000 mètres d’altitude, pour permettre la communication entre les troupes et le centre opérationnel. Le 93e régiment d’artillerie de montagne quant à lui a déployé ses canons Caesar de 155mm pour atteindre des cibles à sept kilomètres de distance, par-delà le massif des Cerces. La précision des artilleurs a été éprouvée, avec succès, pour réaliser ces tirs complexes nécessitant le franchissement de reliefs. Les nouveaux véhicules Griffon du 13e bataillon de chasseurs alpins ont également été mis en œuvre aux côtés de la brigade italienne alpini Taurinense afin d’approfondir la coordination entre les deux pays voisins. Une phase de simulation d’attaque chimique a confronté les soldats de montagne à la difficulté de porter des équipements de protection NRBC dans des conditions environnementales extrêmes.

Enfin, cet exercice de grande ampleur n’aurait pas été réalisable sans le soutien du Groupement tactique logistique des troupes de montagne. Celui-ci a été envoyé sur les deux fronts de Cerces 21, à Saint-Pierre-d’Albigny et à Saint-Michel-de-Maurienne. Le régiment médical, le 7e régiment du matériel et le 14e régiment d’infanterie et de soutien logistique parachutiste ont participé aux convois et au stockage des munitions, à l’assistance médicale ou mécanique ainsi qu’à la liaison avec les populations civiles locales.

 

[Hommage]

Joséphine Baker, Américaine naturalisée française, aviatrice lors de la Seconde Guerre mondiale et héroïne de la résistance, est entrée au Panthéon le mardi 30 novembre. Son cercueil était porté par six élèves de l’École de l’air et de l’espace, et vingt autres de l’École de formation des sous-officiers participaient à la cérémonie présidée par Emmanuel Macron. Le « Chant des partisans », interprété par le chœur de l’armée française, a accompagné le parcours du cortège. Le président est revenu longuement sur la biographie de Joséphine Baker, qu’il décrit comme une « héroïne de guerre, combattante, danseuse, chanteuse, femme défendant le genre humain ». Elle est la sixième femme à entrer au Panthéon, et la première femme de couleur.

 

[Prix littéraires]

Plusieurs prix ont été décernés à la fin du mois. Le 17 novembre le général Pierre Schill, chef d’état-major de l’armée de Terre, a remis le prix littéraire de l’armée de Terre à Nicolas Zeller, pour son livre « Corps et âme » qui témoigne du quotidien d’un médecin des forces spéciales, et que nous vous présentions dans notre article culture numéro 24. La mention spéciale du jury revient quant à elle à l’ouvrage « La lune est claire », œuvre collective dirigée par le colonel Aubry, chef de corps de la 13e demi-brigade de Légion étrangère.

Dix jours plus tard, les Prix de la Plume et de l’Épée ont été remis à l’occasion du salon du livre sur l’histoire militaire, la défense et la sécurité qui s’est tenu à Tours. Gill Kepel s’est vu décerner le Prix de la Plume pour son livre « Le prophète et la pandémie ». Le colonel Frédéric Jordan a reçu le Prix de l’Épée grâce à son œuvre « Pour le succès des armes de la France ».

 

[Exportations]

Ce vendredi, la ministre des Armées Florence Parly a annoncé une double commande d’aéronefs par les Emirats arabes unis. Ce partenariat stratégique s’inscrit dans la volonté commune d’une coopération et d’une interopérabilité entre les deux nations. La première commande est constituée de 80 avions de chasse Rafale au standard F4, du groupe Dassault Aviation. La ministre se félicite de ce « contrat historique » qui prouve « l’excellence industrielle française ». La vente atteint les 14 milliards d’euros, un montant exceptionnel et un record pour l’industriel. La deuxième commande quant à elle représente douze hélicoptères H225M Caracal pour un montant de 5 milliards d’euros.

 

[International]

Les forces armées et forces de l’ordre françaises se rendront au Qatar à l’automne 2022 afin de participer à la sécurisation de la Coupe du monde de football. Le ministère des Armées « devrait mobiliser plusieurs dizaines de militaires », selon la députée Natalia Pouzyreff, ainsi que 200 agents du ministère de l’Intérieur, issus de la gendarmerie, de la police ou de la sécurité civile. Leurs missions seront portées sur le conseil au gouvernement qatarien, la surveillance de l’espace aérien et la lutte anti-drone grâce à un dispositif militaire. Si la coopération entre les deux pays n’en sera que renforcée, il s’agit aussi pour la France de tester son dispositif en vue de la Coupe du monde de rugby et des Jeux olympiques de 2024 qui se dérouleront sur son territoire.

 

Pour vous abonner à notre magazine, recevoir les numéros papier, accéder à des contenus exclusifs, bénéficier des offres matériels et équipements de nos partenaires, cliquez directement sur l'image ci-dessous 

 

Abonnement Défense Zone