Stage Médichos, secourisme en milieu hostile, SSA, service de santé des Armées

secourisme en milieu hostile, service de santé des Armées, SSA -

Le stage MédicHos (médicalisation en milieu hostile)

de lecture - mots

Le stage MédicHos (médicalisation en milieu hostile) est organisé plusieurs fois par an par le service de santé des armées (SSA). Il consiste en une mise en application des procédures de prise en charge et d’évacuation des blessés en opération en milieu hostile. Ce stage permet aux équipes médicales et aux unités de consolider leurs acquis avant d'être projetés en opération extérieure (OPEX). C'est le stage de synthèse le plus abouti en matière de sauvetage au combat. 

 

 

Coordonner les équipes médicales et les unités de l'armée de terre avant une OPEX


Le stage MédicHos existe depuis une dizaine d'années. Il est organisé par le CESimMO (Centre d’Enseignement et de Simulation à la Médecine Opérationnelle) de l'École du Val-de-Grâce du SSA. 

 

Un stage obligatoire avant d'être déployé en OPEX

Le stage MédicHos assure la mise en condition finale des équipes médicales. Avant chaque déploiement en OPEX, les équipes médicales et les soldats de l'armée de terre doivent suivre ce stage. C'est une condition sine qua non à une projection. Si un soldat ne réussit pas son stage, ce qui est rare, il ne partira pas en OPEX.  

Stage Médichos, secourisme en milieu hostile, service de santé des Armées, SSA


Ce stage est ainsi organisé un mois et demi, deux mois avant le déploiement. Le stage devant être réalisé avant chaque projection extérieure, un soldat est amené à le faire plusieurs fois durant sa carrière.


Depuis une dizaine d'années, des stages MédicHos sont aussi régulièrement organisés avec la force d'action navale (FAN) ou la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORTFUSCO). Un exercice a ainsi été organisé à bord des frégates FAA Cassard et FLF La Fayette en mai 2015. Plus récemment, en 2018, un stage MédicHos a été organisé à l'École des fusiliers marins, à Lorient. 

 

 

Objectif : améliorer la coordination

Le but est d'apprendre aux équipes médicales et aux unités de l'armée de terre - qui vont devoir travailler ensemble sur un théâtre d'opération d'ici quelques semaines - à se coordonner et à travailler la tactique dans des délais contraints et en conditions hostiles. 

Stage Médichos, SSA, service de santé des Armées, secourisme en milieu hostile

Au cours de ce stage, les équipes médicales répètent ainsi les savoir-faire dans un contexte tactique. Les soldats répètent les savoir-faire de secourisme au combat de niveau 1 et les troupes de manœuvre procèdent en convoi. 

Cette préparation opérationnelle exigeante permet ainsi aux équipes médicales et aux unités de faire évoluer conjointement leur pratique et de coordonner leur action afin d'être prêtes à agir efficacement lorsque les soldats seront sous les feux de l'ennemi et blessés au combat en OPEX. 

 

 

Déroulé du stage MédicHos

Le stage MédicHos est organisé plusieurs fois par an, en fonction des départs en OPEX des soldats. 

Stage Médichos, service de santé des Armées, SSA, secourisme en milieu hostile

 

Une semaine sur un site en France

Ce stage dure cinq jours et intègre les équipes médicales mobiles à un convoi tactique. Environ 150 personnes participent à chaque stage : une équipe médicale d'environ 30 personnes, des unités d'environ 60 à 90 soldats, auxquels s'ajoutent une quinzaine de formateurs (médecins, infirmiers et auxiliaires sanitaires).  



Il peut avoir lieu un peu partout sur le territoire du moment que le site est doté d'un infrastructure, de matériel, de terrain et de champs de tir. Certains lieux emblématiques sont plus propices à l'organisation de ce stage car leur environnement est davantage exploitable. C'est le cas du camp de la Courtine, près de Clermont-Ferrand, du camp de Montmorillon, à côté de Poitiers, et du camp de La Valbonne, proche de Lyon. Ce sont les trois sites sur lesquels le plus de stages sont réalisés car ils ont les capacités d'accueil les plus intéressantes. 

 

Différentes thématiques dans des conditions hostiles

Au cours de ce stage, des soldats, appelés plastrons, jouent le rôle d'ennemis. Leur but : mettre en difficulté les équipes médicales notamment la nuit, et avec des tirs à blanc. Les équipes médicales et les soldats des unités doivent porter secours à des blessés tout en étant sous le feu de l'ennemi. C'est en cela que l'on parle de conditions hostiles.

Stage Médichos, secourisme en milieu hostile, SSA, service de santé des Armées


Le stage se compose de plusieurs ateliers et chaque jour les stagiaires se voient proposer un scénario sur une thématique différente dont voici les principales : 

  • MASCAL = massive casualties ou afflux massif de blessés. C'est l'exercice le plus délicat et le plus important.
  • accidents de la route
  • tirs sur patrouille en VHL (véhicules légers)
  • embuscades
  • attaques IED (engins explosifs improvisés)

Des manœuvres de nuit ont également lieu. Chaque mission est précédée d'une phase de briefing et se termine par un débriefing. Les journées sont dépendantes les unes des autres et garantissent ainsi une continuité dans l'action. Et les choix réalisés par les équipes médicales et les unités élémentaires dépendent de la situation tactique. 

 

Vous souhaitez acquérir des connaissance dans le domaine du secourisme en milieu hostile regardez cette vidéo

 

Pour vous abonner à notre magazine, recevoir les numéros papier, accéder à des contenus exclusifs, bénéficier des offres matériels et équipements de nos partenaires, cliquez directement sur l'image ci-dessous 

Abonnement Défense Zone

 


Laissez un commentaire