Le Raid, unité d’élite de la Police Nationale

Le Raid, unité d’élite de la Police Nationale

de lecture - mots

Le Raid est l’unité la plus prestigieuse de la Police Nationale. Elle est composée de policiers d’élites ayant pour mission de lutter contre le terrorisme, le grand banditisme et le crime organisé. Les opérateurs du Raid sont spécialistes de la négociations, de l’effraction et de tous les types d'assauts. 
 

Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion  

Les origines du Raid

Au départ, la dénomination « Raid » est choisie en référence à l’assaut militaire lors de sa création en 1985. Le sens est ensuite changé par rétroacronymie par : « Recherche, assistance, intervention, dissuasion »
 
Avant sa création, seules les unités du GIGN de la Gendarmerie, de la BRI (Brigade de recherche et d’intervention) et les groupes d’intervention de la Police Nationale (GIPN) étaient en mesure de réaliser des missions de ce type. 
 
L’unité du Raid est basée à Bièvres, dans l’Essonne, et dispose de treize antennes dans tout le territoire métropolitain et Outre-mer : Lille, Lyon, Bordeaux, Marseille, Nancy, Montpellier, Toulouse, Strasbourg, Rennes, Nices, Saint-Denis (La Réunion), Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et Nouméa (Nouvelle-Calédonie). 
 
raid police toulouse
  

Quelles sont les missions du Raid 

 
Le Raid a comme mission principale d’intervenir dans des situations complexes nécessitant des moyens spécifiques pour neutraliser un ou plusieurs individus très dangereux (terroriste, criminel, preneur d’otages, etc…).
 
Pour se faire, les policiers du Raid négocient et/ou interviennent grâce à des moyens uniques que seuls eux disposent au sein des forces de sécurité nationale.
 
À noter que ces fonctionnaires de police assistent également le service de la protection (SDLP) dans ses missions au profit des dirigeants ou ex-dirigeants français, ou de personnes menacées.  
 
Ils font aussi de l’instruction au sein de la Police Nationale, en matière de lutte antiterroriste. 
 
raid police g7 biarritz
 

Les faits d’armes les plus prestigieux 

 Le Raid est connu pour des interventions fortement médiatisées et qui ont été particulièrement complexes à réaliser.
 
On peut noter notamment : 
 
  • La prise d’otage au Palais de Justice de Nantes en décembre 1985
  • L’arrestation des chefs d’Action Directe en 1987
  • La libération d’enfants pris en otage par Erick Schmitt en 1993
  • L’arrestation d’Yvan Colonna en 2003 
  • L'arrestations des chefs de l’ETA dans le Pays Basque français et en Auvergne
  • La neutralisation du terroriste Mohammed Merah à Toulouse en mars 2012
  • L’intervention sur l’attentat contre l’Hyper Cacher à Paris du 9 janvier 2015 (lors de laquelle le Raid collabore pour la première fois avec le GIGN, l’unité d’élite de la Gendarmerie Nationale) 
  • Les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et notamment la prise d’otage au Bataclan 

 

Devise et logo du Raid 

 
La devise du Raid est « Servir sans faillir » et son logo représente une panthère noire, la mascotte de la célèbre unité.
 
Pour la petite histoire, le premier choix des membres du Raid ne se portait pas pour le gros chat noir allongé de façon nonchalante. 
 
raid police boxe logo
 
Au départ, il était respectivement question d’illustrer l’écusson avec une cible, un homme tirant au revolver, un hélicoptère, un éclair, une épée, une main de fer broyant un serpent aux crocs venimeux, un aigle, un ours et même… un dragon !
 

Comment intégrer le Raid ? 

 
Le Raid n’a pas de peine à recruter car beaucoup de candidats se pressent aux portes de cette unité prestigieuse. Cependant, les conditions d’accès sont parmi les plus exigeantes au monde. 
 

Le recrutement pour être policier au Raid 

 
Les volontaires qui veulent rejoindre l’unité du Raid doivent forcément être policier depuis au moins trois ans et être âgés de moins de 40 ans pour les gardiens de la paix, ou de moins de 45 ans pour les officiers du corps de commandement. 
 
La sélection se fait d’abord sur dossier, puis via des épreuves de sélection d’une semaine. Les candidats doivent passer différentes épreuves sportives, psychotechniques et psychologiques.
 
raid police sport
 
Ceux qui y parviennent débutent ensuite un cycle de formation initiale de seize semaines. Au cours de cette formation aux rudiments de la tactique, la moindre erreur est éliminatoire
 
Même après ce parcours du combattant et leur première affectation dans une antenne régionale, les nouveaux opérateurs sont soumis à une période probatoire de 6 mois avant de recevoir finalement leur habilitation.
 
À noter que les tests de sélection ont lieu à l’école de police de Saint-Malo.
 

Les épreuves sportives au Raid 

 
Au niveau sportif, les candidats doivent effectuer : 
 
  • Deux montées de corde de cinq mètres (sans chronomètre) 
  • Des pompes jusqu’à épuisement 
  • Des tests de force (tractions, répulsions, relevés de jambes jusqu’à épuisement) 
  • Un test de Cooper consistant à courir sur la plus grande distance en 12 minutes 
  • Une course de vitesse en natation sur 50 mètres, suivi d’une Nate en apnée sur 25 mètres, un plongeon avec gilet lesté et fusil d’assaut et l’évacuation d’un mannequin immergé
 
Il y a aussi une épreuve de sport de combat (boxe française, anglaise, thaï, karaté, judo, etc…) ainsi qu’une épreuve de tir.
 
 

Combien gagne un policier du Raid 

 
Les opérateurs du Raid gagnent le même salaire que les autres fonctionnaires de police. 
Cela dépend donc de leur corps d’appartenance, de leur échelon et de leur grade.
 
Le salaire d’un gardien de la paix appartenant au corps d’Encadrement et d’Application de la Police Nationale varie entre 1914,14 euros net mensuel au 1er échelon (Province IR 0%), et 2.730,77€ net par mois au 12ème échelon (Ile de France IR 3%).
 
Concernant le corps de commandement de la Police Nationale : 
 
  • Un Capitaine de Police gagne entre 2.274,11€ net mensuels au 1er échelon (Province IR 0%), et 3.784,64€ net par mois à l’échelon exceptionnel (Ile de France IR 3%).
  • Un Commandant de Police touche entre 3.135,36€ net mensuels au 1er échelon (Province IR 0%), et 3.962,02€ net par mois au 5ème échelon (Ile de France IR 3%).
  • Et un Commandant Divisionnaire de Police gagne entre 3.135,36€ net par mois au 1er échelon (Province IR 0%), et 4.430,09€ net mensuels à l’échelon spécial (Ile de France 3%).
Il y a également des primes et des indemnités dépendant des situations de chaque opérateur.
 

Intégrer le Raid quand on est une femme 

 
Les femmes peuvent intégrer le Raid depuis 2003. Cependant, très peu osent rejoindre l’unité composée presque exclusivement d’hommes. Cette particularité est d’ailleurs moquée dans le film franco-belge « Raid Dingue » réalisé par Dany Boon en 2016.
 
 

Fonctionnement et organisation du Raid 

 
Les techniques d’assaut et d’intervention étant en toute logique largement confidentielles, l’organisation du Raid est néanmoins du domaine public.
 

Forces d’intervention de la Police Nationale (FIPN) 

 
Le Raid fait partie de la FIPN, la force d’intervention de la police nationale, comprenant également la BRI (Brigade de recherche et d’intervention), le GIPN (groupe d’intervention de la police nationale) et la BAC (brigade anti-commando). 
 
Les unités du Raid sont réparties dans les différentes antennes régionales et Outre-mer citées précédemment.
 
Les quelques 450 agents (principalement des gardiens de la paix et des gradés) interviennent sur ordre du directeur général de la Police Nationale. 
 
   

Les antennes régionales du Raid

 
En 2015, les GIPN (groupements d’intervention de la Police Nationale) de Bordeaux, Lyon, Lille, Nice, Marseille, Strasbourg et Rennes deviennent des antennes régionales du RAID.
 
En 2016, les antennes de Montpellier et de Toulouse sont créées, puis en 2017, c’est au tour de Nancy de voir apparaître la sienne. 
 
Toutes ces unités interviennent sur leurs secteurs géographiques respectifs mais depuis la procédure d’urgence absolue d’avril 2016, les opérateurs peuvent intervenir sur l’intégralité du territoire au besoin.
 

Une présence Outre-mer 

En plus des antennes régionales et l’unité centrale située dans l’Essonne, le Raid est aussi présent Outre-mer, en Nouvelle-Calédonie (à Nouméa), en Guadeloupe (Pointe-à-Pitre) et à la Réunion (Saint-Denis).
 
police raid
 

Les spécialités des opérateurs du Raid

Le Raid, ce n’est pas juste un groupe d’homme en noir armés jusqu’aux dents capable de déloger un forcené. C’est aussi et surtout plusieurs groupes d’assauts spécialisés.
 

Section intervention recherche

 
L’intervention étant le coeur de métier du Raid, cette section représente le noyau dur de l’unité. Les opérateurs qui compose ce groupe occupent les premières positions dans les colonnes d’assauts. 
 
Leurs missions consistent essentiellement à intervenir dans le cadre de prises d’otages, de tueries de masse ou contre des forcenés.
Ils peuvent aussi faire de la filature et de la lutte contre le grand banditisme.
 
Grâce à un système de roulement, un groupe d’intervention est systématiquement en alerte permanente. 
 

Section appui opérationnel 

 

Les snipers du Raid 

 
Afin de couvrir la progression du groupe d’intervention, des tireurs de haute précision peuvent être mis en place sur le terrain.
 
police raid sniper
 
Ces snipers du Raid font partie du groupe « Omega » et sont capables de toucher une pièce d’un euro à 100 mètres avec leur fusil. 
 
Dans le cadre de prises d’otages, ces tireurs d’élites peuvent être amené à faire des tirs simultanés, c’est à dire tirer en même temps afin de ne provoquer qu’une seule détonation. 
 
Les snipers du Raid sont formés au Centre national de tir (CNT) et effectuent des stages complémentaires avec les forces spéciales du COS (commandement des opérations spéciales).
 

Groupe des parachutistes du Raid 

 
Créé en 1997, il s’agit de l’unique unité parachutiste opérationnelle de la Police Nationale.
 
Cette équipe composée d’une dizaine de chuteurs opérationnels peuvent être largués à plus de 10 000 mètres et peuvent progresser sous voile à très haute altitude et sous oxygène. 
 police raid parachutiste
 
Ces « paras » du Raid peuvent aussi faire de l’aérocordage (descente en rappel depuis un hélicoptère). 
À noter que les chuteurs sont tous issus du groupe des tireurs de haute précision (snipers) et « effraction » du Raid.
 

Groupe Effraction 

 
Justement, parlons un peu de cette autre spécialité du Raid : l’effraction
 
Le concept est simple : les opérateurs doivent détruire une porte, un mur ou une fenêtre à l’aide d’une charge explosive pesée au milligramme près. 
 
L’effraction peut aussi se faire sans charge explosive mais via des outils spécifiques comme par exemple un « door-raider » ou différents types de béliers. 
 
raid police assaut
 

La section nautique du Raid 

 
Sous l’eau aussi, les policiers du Raid peuvent être amené à intervenir. C’est pourquoi l’unité compte également un groupe de spécialistes aquatiques et subaquatiques.
 
Ces plongeurs peuvent avoir pour mission de rechercher des engins explosifs sous l’eau, protéger des convois maritimes, intervenir sur des embarcations ou encore faire du renseignement en prenant des images et en faisant du balisage d’intervention.  
 
raid police bateau
  
Pour maintenir un niveau d’excellence, ils suivent une formation au sein des Commandos Marine à Lorient.
 

Groupe franchissement 

 
Composé d’une trentaine d’opérateurs, le groupe « varappe » regroupe les experts « cordistes » du Raid.
  
Grâce à leurs connaissances du franchissement et des techniques de cordes, ils sont en mesure d’empêcher une personne de prendre la fuite ou de se défenestrer.
 
raid police
 
Cela permet aussi de mieux gérer une prise d’otage ou un forcené retranché. 
 

Groupe logistique et technique 

 
Aussi appelé le « GOST » pour « groupe opérationnel de soutien technique », ces spécialistes assurent la surveillance électronique pendant une opération ou une filature.
 
Ces « ingénieurs » du Raid utilisent du matériel high-tech pour surveiller et renseigner le reste de l’équipe.
 
raid police drone dji mavic pro
  
Ces derniers pilotent notamment des drones et des robots équipés de caméras dernières générations. 
 

Groupe Négociation 

 
Le Raid compte six négociateurs intervenant sur les prises d’otages et les forcenés essentiellement. 
 

Groupe Cynophile : les chiens du Raid  

 
La présence des chiens au sein de la Police Nationale date de 1900. Ces derniers sont aussi utilisés par le Raid afin de détecter des explosifs, interpeler des suspects et protéger des personnalités.
 
raid police chien cynophile
 
Le Raid emploie essentiellement des bergers belges malinois.
 

L’équipement et les véhicules du Raid 

Au même titre qu’un soldat n’est rien sans son fusil, l’opérateur du Raid doit pouvoir compter sur un équipement efficace pour mener à bien sa mission.
 
raid police equipement
  

L’armement des policiers du Raid 

 
Les policiers du Raid utilisent une très large gamme d’armements et d’explosifs dont voici une liste : 
  • Pistolets semi-automatiques : Glock 17, Glock 18, Glock 19, Glock 26
  • Pistolets-mitrailleurs : Heckler & Koch MP5, Heckler & Koch MP5K, FN P90 
  • Fusils d'assaut : Heckler & Koch 53, Heckler & Koch G36, SIG-551, HK G3, FN SCAR-L, Heckler & Koch HK416 
  • Fusils à pompe ou assimilés : Beretta M3P, Remington M870 Police, Benelli M3 Super 90, Franchi SPAS 12, Franchi SPAS 15, Molot Vepr-12, Kel-Tec KSG 
  • Fusils d'appui : FN Minimi 
  • Mitrailleuse légère : Rheinmetall MG3 
  • Fusils de précision : Heckler & Koch HK417, FN SCAR-H, Heckler & Koch PSG-1, PGM Ultima Ratio, PGM Hécate II, Blaser R93 Tactical (en) 
  • Armes non-létales : Taser X26, LBD Brugger & Thomet 40x46, Flash Ball 
  • Grenades : aveuglantes, offensives, éclairantes, fumigènes 
  • Explosifs

 

Les véhicules utilisés par le Raid 

 
raid police vehicule armes 
Voici la liste non exhaustive des véhicules utilisés par le RAID : 
  • Chevrolet Suburban HARAS 
  • Citroën C8 
  • Ford Galaxy 
  • Ford Transit 
  • Petit véhicule protégé (PVP) (Panhard) 
  • Titus (blindé) 
  • Nissan Navara 
  • Renault Espace IV 
  • Renault Master 
  • Toyota Land Cruiser 
  • Volkswagen Sharan 
  • Volkswagen Multivan

  

L’équipement et les protections balistiques du Raid 

 
En plus de leur lourd gilet pare-balles (entre 10 et 15 kg selon le niveau de protection), les opérateurs du Raid peuvent compter sur des boucliers balistiques « TENCATE Targa-light CX » développé en collaboration avec des Forces Spéciales européennes.
 
raid police casque equipement
 
Ils ont également le choix entre un casque lourd MSA Gallet avec visière blindée ou un casque léger (TEAM WENDY EXFIL BALLISTIC) en fonction des missions.
 
Les policiers du Raid utilisent également des protections de genoux, de coudes et de mains (gants ou mitaines), des protections oculaires type Bolle X800 et leurs tenues sont ignifugées SOB pour une protection contre le feu. 
 
Enfin, ils peuvent aussi utiliser des boucliers pare-balles individuels (Tencate ou Arès) ou collectifs sur roues (Ramsès). 
 
raid police bouclier

Laissez un commentaire