L'académie internationale de lutte contre le terrorisme

AILCT, contre terrorisme, Côte d'Ivoire -

L'académie internationale de lutte contre le terrorisme

de lecture - mots

Le 10 juin dernier, le Premier ministre ivoirien et le ministre des Affaires étrangères français inauguraient, côte à côte, l’académie internationale de lutte contre le terrorisme. Cette école unique au monde va permettre aux unités militaires, mais aussi aux différentes responsables étatiques de se former sur un spectre autant tactique que stratégique. Demain, l’académie a pour vocation de devenir un centre d’expertise incontournable pour toutes les unités spécialisées, militaires ou de police, les magistrats ou chercheurs de la sous-région.

AILCT, RCI, Côte d'Ivoire, contre terrorisme, forces spéciales

Jeudi 10 juin 2021, Jaqueville (Côte-d’Ivoire) 10h00. Derrière l’immense fronton flambant neuf, une soixantaine de soldats ivoiriens sont alignés sous un soleil de plomb dans un garde à vous impeccable. Il suffit de regarder les différents camouflages ou de lire le nom des unités sur les patch des militaires pour comprendre que les troupes présentes son, non seulement des régiments spécialisés, mais viennent aussi de tous les corps d’armés ivoiriens. Dans quelques minutes le Premier ministre, M. Patrick Achi va, après avoir passé les militaires en revue, inaugurer officiellement l’académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT). 

Autrefois épargnée par la menace djihadiste, la République de Côte-d’Ivoire (RCI) est désormais la cible régulière des groupes armés à la frontière burkhinabaise dans le nord-est du pays. Pour contrer cette menace, les forces armées de la RCI ont considérablement renforcé leur dispositif frontalier. Mais lutter contre ces groupes mobiles, protéiformes et très organisés demande une approche sécuritaire globale. L’AILCT est, sans être une solution à elle seule, une des réponses.

Déjà en 2015, le commandement des forces spéciales poussait le projet d’un centre de formation dans la sous-région. Il faudra attendre encore deux ans et l’entente entre les présidents Macron et Outtara pour que le projet prenne forme...

 

Vous pouvez lire la suite dans le numéro 3 de Défense Zone en suivant ce lien 

Pour vous abonner à notre magazine, recevoir les numéros papier, accéder à des contenus exclusifs, bénéficier des offres matériels et équipements de nos partenaires, cliquez directement sur l'image ci-dessous 

Abonnement Défense Zone


Laissez un commentaire