Barkhane, OPEX, canons Caesar, Rafale, A400M, avions, armée de l'Air et de l'Espace

armée de l'Air et de l'Espace, Équateur, Exportation armement, Mali -

Brèves DZ #22 : Barkhane, armée de l'Air et de l'Espace, équateur, vente d'arme

de lecture - mots

Chaque semaine, nous vous proposons un rapide debriefing de l'actualité nationale et internationale des derniers jours en matière de Défense et de Sécurité. Vous pouvez recevoir cet article directement par mail dans notre newsletter gratuite du lundi matin : inscrivez-vous en cliquant ici.

 

[Barkhane]

Nous vous annoncions la semaine dernière l’éventuelle arrivée du groupe russe Wagner au Mali, suite à la diminution et au redéploiement des forces françaises au Sahel. Le ministre des Affaires étrangères Serguï Lavrov a confirmé la coopération entre la Russie et le gouvernement malien dans la lutte contre le terrorisme. Ce partenariat sera double, à la fois par une présence militaire officielle mais aussi par celle de compagnies armées privées. Le diplomate a affirmé que « la France n’a finalement pas réussi parce que les terroristes continuent à mener le bal sur place ». Le Premier ministre malien Choguel Maïga quant à lui, reproche à la France un « abandon en plein vol » décidé de manière « unilatérale », où il n’a pas été consulté. La ministre des Armées Florence Parly a vivement réagi à ces propos « inacceptables » : « Quand on a 5 000 soldats et qu’on se désengage de trois emprises, et qu’on a l’intention d’en laisser encore plusieurs milliers, lorsqu’on déploie au Sahel des blindés dernier cri, ce n’est pas l’attitude normale d’un pays qui a l’intention de s’en aller », a-t-elle rétorqué. 

 

[Armée de l’Air et de l’Espace]

L’exercice « Volfa » se déroule depuis le 27 septembre et jusqu’au 15 octobre dans le ciel du Massif central, du Nord-Est du Sud-Ouest. Cet entraînement de grande ampleur organisé par le Commandement des Forces Aériennes mobilise une cinquantaine d’aéronefs (avions de chasse et de transport, hélicoptères, drones) et 850 aviateurs, provenant en majorité des bases aériennes 120 de Cazaux et 118 de Mont-de-Marsan. L’objectif est de préparer les militaires aux missions effectuées sur les théâtres d’opérations extérieures contre les terroristes. Autour de 25 raids aériens réalisés de jour comme de nuit, ils réaliseront ainsi des vols à basse altitude, de la recherche de cible, des simulations d’attaques, le tout pour s’entraîner au combat de haute intensité.

 

[International]

Mardi 28 septembre, de violents affrontements ont éclaté entre gangs de narcotrafiquants rivaux dans la prison de Guayaquil, en Equateur. « La lutte pour le pouvoir au sein de la prison et l’intention des autorités de transférer les chefs d’organisations criminelles vers d’autres prisons du pays ont été les éléments déclencheurs », a expliqué le parquet. Au total, 118 détenus sont morts, dont six par décapitation, et 86 ont été blessés. Le lendemain, chars militaires et policiers à cheval étaient stationnés à l’extérieur de l’enceinte. Jeudi 30 septembre, une vaste opération mobilisant 900 policiers et membres d’unités tactiques a permis de reprendre le contrôle du complexe pénitencier.

 

[Exportations]

La République Tchèque vient d’acquérir 52 Caesar et devient le troisième pays européen à devenir client de Nexter pour son canon automoteurs. LA commande d’un montant de 330 millions d’euros comprend le matériel, des munitions, des pièces de rechange mais également un simulateur d’entraînement et des formations. Les livraisons commenceront en 2024 et s’étaleront sur deux ans.

Un deuxième accord d'exportation a été conclu, mardi dernier, entre la France et la Grèce. Celle-ci se dote de trois frégates de défense et d'intervention surnommées Belharra, pour un montant de trois milliards d'euros. Les navires seront équipés de missiles Aster 30 et d'Exocet MM40 Block 3c. Trois corvettes Gowind devraient aussi être acquises par la Grèce. Le contrat avec Naval Group doit être signé dans les trois prochains mois, en espérant cette fois-ci que l'entreprise française ne voit pas son contrat tomber à l'eau.