Brèves DZ #8 : Direction générale de l'armement innovation, loi de programmation militaire hausse des dépenses, suspension de l'aide militaire aux FACA, Record de durée de vol pour le Rafale

Afrique, armée de l'Air et de l'Espace, DGA, Innovation -

Brèves DZ #8 : Direction générale de l'armement innovation, loi de programmation militaire hausse des dépenses, suspension de l'aide militaire aux FACA, Record de durée de vol pour le Rafale

de lecture - mots

Chaque semaine, nous vous proposons un rapide debriefing de l'actualité nationale et internationale des derniers jours en matière de Défense et de  Sécurité.  

Vous pouvez recevoir cet article directement par mail dans notre newsletter gratuite du lundi matin : inscrivez-vous en cliquant ici.

 

[Direction Générale de l’Armement]

Les récents conflits urbains ont mis en exergue une utilisation accrue des réseaux souterrains. Lors de la bataille de Mossoul, les combattants de Daesh utilisaient des tunnels jusqu’à 2 400 m de longueur pour l’entraînement. Face à ce nouveau mode d’action, la Direction Générale de l’Armement cherche, depuis plusieurs années, à se doter d’équipements favorisant de meilleurs déplacements et systèmes de localisations des militaires dans les espaces clos.

En effet, les signaux GPS sont moins efficaces dans ces milieux souterrains. Deux projets ont retenu l’attention de l’Agence de l’innovation de Défense lors du salon Viva Technology organisé fin juin. La matrice épicritique (MATEP) permet de communiquer grâce à des micro-vibreurs et capteurs intégrés par exemple à une ceinture. Les informations seraient transmises par « des vibrations puissantes et précises » et non plus par la voix. Le projet « Proxilearn » quant à lui développe des micro-drones capables de voler dans des conduits d’aération ou des tuyaux de moins de 50cm de diamètre.

 

[Armées]

La Loi de programmation militaire 2019-25 prévoit une hausse des moyens des armées, et notamment un budget de 44 milliards d’euros pour le Ministère des Armées en 2023. Elle doit cette année faire l’objet d’une actualisation. Le Sénat a toutefois chiffré les surcoûts imprévus (ou sous-évalués) par la LPM à plus de 8,5 milliards d’euros : des opérations extérieures ou intérieures (aide au Liban), le Plan Famille, la recherche et développement (études de la propulsion nucléaire pour le futur porte-avion nouvelle génération), la réparation du SNA La Perle… Les investissements dans certains domaines seront par conséquent ralentis (drones tactiques SDT Patroller, système de lutte anti-mines futur, remplacement des poids lourds de 4 et 6 tonnes…). Enfin, le rapport estime que la situation du Service de Santé des armées est préoccupante, avec un déficit de 136 médecins en 2021 (contre 97 en 2020).

 

[International]

La France a suspendu l’aide militaire qu’elle apportait aux FACA, les Forces armées centrafricaines. Cet arrêt survient après une campagne massive de désinformation en Centrafrique, et des heurts entre d’un côté l’armée tchadienne, et de l’autre les FACA appuyés par le Groupe Wagner, une société militaire privée russe. Ce dernier a déjà fait parler de lui depuis 2012, pour l’implication de ses membres en Ukraine, en Syrie ou encore en Libye. L’utilisation de cette milice employée bilatéralement par les forces de défense nationale contre les groupes armés, serait à l’origine de l’accroissement du nombre de civils tués, à cause d’un « usage aveugle, disproportionné et excessif de la force », précise Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies. Paris dénonce également cette « forme de captation de pouvoir en République centrafricaine par les mercenaires russes ».

Pour en savoir plus sur le Groupe Wagner, Le Monde vous propose cette vidéo.

 

[Armée de l’Air et de l’Espace]

Record battu pour les Rafale de l’armée de l’Air et de l’Espace ! Le 23 juin dans le cadre de la mission « Heifara », sept avions de chasse se sont posés à Tahiti après 39 heures de vol, dont douze heures de vol continu, une prouesse encore jamais réalisée. Sept ravitaillements en vol par des MRTT Phénix ont été nécessaires. Au-delà du record, il s’agit surtout de démontrer les capacités de projection des forces aériennes françaises, pour soutenir à la fois les Polynésiens en cas de besoin, mais aussi les alliés dans la zone stratégique indo-pacifique. Des avions de transport A400M se sont également posés dans cette région située à 17 000km de la France afin d’acheminer du matériel de secours et des pneus de rechange, représentant un total de 30 tonnes de fret. En attendant leur départ dimanche pour Hawaï, les aéronefs français poursuivent leur mission au travers d’exercices de défense aérienne, de destruction d’ennemi au sol ou d’escorte.