Brèves DZ #7 : Armée de Terre exercice blindé, opération Barkhane, incendie chimique USA, OTAN exercice maritime

Brèves DZ #7 : Armée de Terre exercice blindé, opération Barkhane, incendie chimique USA, OTAN exercice maritime

de lecture - mots

Chaque semaine, nous vous proposons un rapide debriefing de l'actualité nationale et internationale des derniers jours en matière de Défense et de  Sécurité.  

Vous pouvez recevoir cet article directement par mail dans notre newsletter gratuite du lundi matin : inscrivez-vous en cliquant ici.

 

[Armée de Terre]

L’exercice en terrain libre « Carspach 2021 » s’est déroulé du 14 au 18 juin près de Besançon. La 7e brigade blindée notamment a participé à cet entraînement dont l’objectif était de valider le concept du GAE-B, le groupement d’aide à l’engagement blindé. Elle a été soutenue par des régiments du génie, du train, des avions de chasse de l’armée de l’Air et de l’Espace ainsi que des hélicoptères de combat du 3e RHC. Au programme : offensive sur un village ennemi, renseignement, franchissement par le SPRAT (système de pose rapide de travures), passage de rivière et mise en place de mines antichars pour stopper l’arrivée adverse. En tout, près de 600 militaires et plus de 150 véhicules ont été engagés dans cette manœuvre.

 

[International]

Un incendie de grande ampleur s’est déclaré dans une usine Chemtool aux Etats-Unis. Ce site appartient à la société Lubrizol, qui avait fait parler d’elle en France après l’incendie de septembre 2019. 10 000 tonnes de produits chimiques avaient brûlé et des gouttelettes noires recouvraient certaines parties de la ville de Rouen, faisant craindre des conséquences pour la santé et pour l’environnement. A Rockton, à 130km de Chicago, l’incendie a mobilisé 150 pompiers. Tous les employés sont sains et saufs, cependant l’ensemble des habitants et commerçants situés dans un rayon de 1,6 km ont été évacués. Si le feu est actuellement maîtrisé, plusieurs points chauds demeurent et de la fumée s’élève parfois des débris.

 

[Armée de Terre]

Malgré l’annonce de la fin de l’opération Barkhane, la situation continue d’évoluer au Sahel. Vendredi 11 juin dans la zone des trois frontières, les forces armées françaises et nigériennes ont arrêté plusieurs cadres de l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS). Parmi eux, Rhissa Sahrawi, le lieutenant principal du chef de l’EISG, et Abou Dardar, djihadiste échangé en octobre 2020 contre quatre otages (dont la Française Sophie Pétronin). Ce dernier est suspecté d’avoir mutilé trois hommes le 2 mai dernier. Au cours de l’opération, un soldat nigérien a perdu la vie. Deux autres ont été blessés, tout comme deux commandos français. Ils ont été évacués vers Gao et leur pronostic vital n’est pas engagé.

Le général Marc Conruyt, actuellement à la tête de la force antidjihadiste Barkhane au Sahel, laissera sa place au général Laurent Michon en juillet. Celui-ci aura en charge le désengagement progressif du dispositif militaire français, et la mise en place d’une nouvelle organisation basée davantage sur l’accompagnement des armées locales et sur la lutte antiterroriste.

 

[Marine Nationale]

Du 6 au 18 juin, la Marine nationale ainsi que 17 autres nations alliées ou faisant partie de l’OTAN, ont participé à la 50ème édition de l’exercice BALTOPS. Cet entraînement annuel en mer Baltique a permis à la France et ses partenaires d’accentuer leur interopérabilité, au cours de scénarios réalistes de défense aérienne, guerre sous-marine, opérations amphibies et guerre des mines. Cette année pour la première fois, la dimension cyber s’est ajoutée, afin de répondre aux enjeux actuels et développer les compétences dans ce domaine stratégique.