Brèves DZ #32 : Attentat terroriste déjoué, exercice Scorpion XI, exportation au Luxembourg, attaque convoi MINUSMA, nouveau drone MALE

Attaque MINUSMA, Drone MALE, Exportation armement, programme Scorpion, Sécurité intérieur -

Brèves DZ #32 : Attentat terroriste déjoué, exercice Scorpion XI, exportation au Luxembourg, attaque convoi MINUSMA, nouveau drone MALE

de lecture - mots

Chaque semaine, nous vous proposons un rapide debriefing de l'actualité nationale et internationale des derniers jours en matière de Défense et de Sécurité. Vous pouvez recevoir cet article directement par mail dans notre newsletter gratuite du lundi matin : inscrivez-vous en cliquant ici.

 

[Sécurité intérieure]

A la fin du mois de novembre, deux hommes de 23 ans, dont l’un était déjà connu de la Direction générale de la sécurité intérieure, ont été arrêté par les services de renseignement qui les soupçonnaient de préparer un attentat terroriste. Leurs conversations en ligne ont alerté le parquet national antiterroriste, et l’enquête de la DGSI a démontré qu’une attaque était en effet en cours de planification. Les deux hommes projetaient de tuer des passants à l’arme blanche au nom de Daesh, à l’approche de Noël et dans des endroits très fréquentés, tels que des centres commerciaux ou des universités. Leur projet était également de mourir en martyr des balles des policiers français. Les deux suspects ont été mis en examen le 3 décembre pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

 

[Armée de Terre]

Du 29 novembre au 10 décembre, l’exercice Scorpion XI a réuni en Champagne 2 500 militaires, notamment ceux de la 6e brigade légère blindée (6e BLB), mais aussi le 19e régiment du génie, le 1er régiment étranger de génie et le 1er régiment d’infanterie. Plus de 500 véhicules ont été déployés, dont 60 Griffon. L’objectif de cet entraînement est d’expérimenter le nouveau programme de combat « Scorpion » sur un Théâtre d’opérations hybrides partagées (TOHP), qui mélange simulation et phase en terrain libre pour que le combat soit le plus réaliste possible. Centre opérationnel, reconnaissance par les plongeurs de combat, franchissement de guet, ont été mis en place pendant ces dix jours.

 

[International]

Le programme Scorpion, justement, vient d'être adopté par nos voisins Luxembourgeois. Le 7 décembre, un projet de loi a approuvé l'achat de 80 véhicules de commandement, de liaison et de reconnaissance (CLRV) pour un investissement de 367 millions d'euros. Ce montant comprend les véhicules et leurs sous-systèmes (radio, protection balistique etc), l'achat optionnel de vingt remorques ainsi que le soutien en service pendant la durée de vie du matériel. Les premières livraisons arriveront en 2024 et remplaceront les PRV et Hummer de l'armée luxembourgeoise, véhicules jugés trop vétustes et trop coûteux à moderniser. Au-delà du renouvellement de sa flotte, le Luxembourg a fait le choix du Scorpion "afin de garder une interopérabilité avec non seulement la Belgique, mais aussi la France". Dotées de cette technologie commune, les nations pourront ainsi communiquer plus facilement et efficacement sur les théâtres d'opérations sur lesquels ils sont ou seront déployés.



[International]

Ce 8 décembre, un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a percuté un engin explosif dans la région de Mopti. Dans cette attaque, sept Casques bleus de l’ONU sont décédés, et trois autres sont blessés. Deux semaines plus tôt, un soldat des Nations Unies avait déjà péri par l’explosion d’un IED près de Tessalit. Depuis son déploiement en 2013, la MINUSMA a perdu 146 de ces soldats dans la lutte anti-terroriste au Mali.

 

[Drone]

Le constructeur américain General Atomics a dévoilé le Mojave, un nouveau drone MALE issu du MQ-9 Reaper utilisé par certaines armées, dont l'armée de l'Air et de l'Espace. Cet aéronef de Moyenne Altitude Longue Endurance promet une plus grande autonomie grâce à son intelligence artificielle embarquée, et une durée de vol "pendant des périodes plus longues que beaucoup n'imaginent pas possibles", assure le PDG du groupe. L'appareil sera également capable de décoller et atterrir sur des terrains sommaires grâce à ses trains d'atterrissages améliorés, et sur des pistes courtes grâce à son turbopropulseur de 450 chevaux. Actuellement, le Mojave n'a besoin que de 200 mètres pour décoller, une distance que General Atomics voudrait réduire à 120 mètres, et de moins de 100 mètres pour atterrir. Sa capacité d'emport sera également améliorée et le drone pourra être chargé de 16 missiles air-sol Hellfire, soit le double du Reaper.

 

Pour vous abonner à notre magazine, recevoir les numéros papier, accéder à des contenus exclusifs, bénéficier des offres matériels et équipements de nos partenaires, cliquez directement sur l'image ci-dessous 

 

Abonnement Défense Zone