Formation au secourisme en milieu hostile

Formation au secourisme en milieu hostile

de lecture - mots

Dans le numéro 2 du magazine Défense Zone, nous avons mis en avant le matériel essentiel qu’il faut avoir sur soi en situation de crise. Encore faut-il savoir quand et comment bien l’utiliser... C’est pourquoi nous allons aborder dans ces prochaines lignes, la question de la formation au secourisme en milieu hostile.

 

Les tragiques événements de ces dernières années ont mis en lumière l’importance et l’intérêt des techniques de secourisme en situation de crise. Stopper une hémorragie à l’aide d’un garrot n’est désormais plus considéré comme un acte purement médical ni un scénario de combat en zones de guerre.

En dehors des attentats, ces techniques se révèlent être terriblement utiles au sein de différentes communautés utilisant des armes à feu. Les tireurs sportifs et les chasseurs ne sont par exemple pas à l’abri d’accidents. Sortir un peu trop maladroitement son arme du holster ou ranger son fusil après une partie de chasse, peut amener à un tir non prévu... et les conséquences sont rapidement désastreuses.

secourisme au combat

Que faire face à une situation comme celle-ci ? Comment réagir lorsque l’on devient par la force des choses “primo-intervenant” en attendant l’arrivée des secours ?

Gérer une blessure par balle, ou encore par arme blanche, lors d’une agression ou d’un accident domestique, n’est pas à la portée de tous, surtout si l’on ne dispose pas ni du matériel ni des compétences requises pour faire face à la situation.

Se former auprès d’un professionnel expérimenté

Sauver des vies ne s’apprend pas en quelques minutes. Cela exige une formation sérieuse auprès de professionnels qui savent de quoi ils parlent, et qui détiennent des compétences reconnues. C’est le cas par exemple de Claude Brunet, avec qui nous avons eu l’occasion de nous former au sein de la rédaction de DZ.

Claude est un ancien infirmier major de la Légion étrangère. Pendant plus de 20 ans, ce militaire de carrière a servi comme “combat medic” sur de nombreux théâtres de guerre (Kosovo, RCA, Tchad, Somalie, Afghanistan, etc).

Aujourd’hui instructeur en secourisme, Claude est diplômé de médecine préhospitalière et a été également pompier volontaire.

Pour en savoir plus sur lui, nous vous invitons à écouter l’épisode numéro 10 du podcast Défense Zone que nous avons enregistré avec lui. Vous trouverez ce podcast sur toutes les plateformes audio (iTunes, Google Podcast, Spotify, Soundcloud, etc) ainsi que sur notre chaîne YouTube. Vous y apprendrez notamment de très bons conseils pour apprendre à gérer des situations de crise.

Avant même de poser un garrot...

L’image qui vient à l’esprit quand on entend le terme de secourisme en milieu hostile, c’est celle de quelqu’un posant un garrot sur le bras ou la jambe d’une victime au sol. Or, c’est bien plus complexe. Un garrot permettra certes de stopper une hémorragie chez une victime blessée par balle par exemple, mais pourra parfois être disproportionné en fonction de la situation. Un pansement compressif ou hémostatique (comme celui  présenté dans les pages précédentes) sera suffisant et plus adapté dans bien des cas.

Par ailleurs, avant même de venir en aide à une victime, il est primordial de respecter quelques règles de bases en secourisme. On peut notamment citer le protocole “SAFE” (voir dans notre magazine), une méthode utilisée par les militaires pour prendre en charge les blessés de guerre.

secourisme en milieu hostile

Dans le cas d’un accident dans un stand de tir ou au cours d’une partie de chasse, cela se traduira par exemple comme cela :

Bien entendu, il faudra ensuite appeler les secours et expliquer calmement et avec précision la situation à ces derniers.

D’autres méthodes viennent compléter ce protocole et permettent de sauver des vies même quand le “primo-intervenant” n’est ni soignant ni infirmier. Il suffit de suivre une formation pour les apprendre et les maîtriser.

Formation en ligne à moindre coût 

Même si le nombre de formations au secourisme a explosé en France comme à l’étranger, ces dernières sont parfois superficielles ou financièrement peu accessibles au grand public. Investir plusieurs milliers d’euros dans une formation présentielle n’est pas à la portée de tout le monde, y compris dans les institutions.

C’est pourquoi Claude dispense aujourd’hui son savoir via une formation en ligne que nous distribuons sur notre site internet (dans l’onglet “Formations”). Cette formation en vidéos est accessible au grand public et vous est proposée à un tarif préférentiel.

Cliquez ici (ou sur l'image ci-dessous) pour découvrir cette formation.

formation secourisme

 


Laissez un commentaire