L'hélicoptère Tigre : l'hélicoptère de combat high-tech

L'hélicoptère Tigre : l'hélicoptère de combat high-tech

de lecture - mots

L'hélicoptère Tigre est un hélicoptère de reconnaissance et de combat franco-allemand entré en service en 2005. De jour comme de nuit, il assure la lutte contre des cibles terrestres ou aériennes lentes. Suivant ses versions, il assure des missions d'appui-destruction (Tigre HAD) et d'appui-protection (Tigre HAP). En 2020, l’aviation légère de l’armée de terre (Alat) disposait de 67 appareils.

 

 

Histoire de l'hélicoptère Tigre

L'EC665 a été construit par Eurocopter, aujourd’hui Airbus Helicopter. Depuis ce changement de nom, il est commercialisé sous l'appellation Tigre. 

Les discussions sur l'hélicoptère Tigre entre la France et l'Allemagne ont commencé pendant la Guerre froide en 1975 afin de pouvoir riposter à une offensive blindée venant de l'Est. Les deux gouvernements ont défini leur demande pour un hélicoptère multi-rôles pour le champ de bataille en 1984. Et les premiers prototypes ont été conçus au début des années 1990. 

Le programme Tigre a été placé sous la responsabilité de l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR) en 2001. L'Espagne a rejoint le programme en 2004 et l'Australie en 2009. 

L'aviation légère de l’armée de Terre (Alat), qui est dotée des hélicoptères Tigre, a été créée en 1954 et est l'héritière des pelotons avions de la Seconde Guerre mondiale. Elle est le premier opérateur d'hélicoptères de l'État. L'Alat est aussi chargée de former les pilotes des trois armées et de la gendarmerie. 

 

Le Tigre vole souvent avec les hélicoptères de manoeuvre comme les Puma, Cougar et Caracale en service dans l'ALAT, l'armée de l'Air et de l'Espace et dans les forces spéciales. Il fournit l'appui et la sécurité lors de la dépose des troupes et peut assurer ensuite leur appui au sol lors des phases de reconnaissances ou de combats.

 

 

Les différentes versions de l'hélicoptère Tigre

Le Tigre se décline en quatre versions :

HAP

L'hélicoptère Tigre HAP (Hélicoptère Appui Protection) est la première version de cet appareil. Il est armé de : 

  • la tourelle-canon THL 30
  • quatre paniers de 12 roquettes de 68 mm (chaque roquette contient 36 sous-munitions de 35 grammes chacune). Le tir en salve peut détruire un véhicule faiblement blindé situé à 2 km
  • quatre missiles air-air Mistral 2 à guidage infrarouge de type "tire et oublie" d'une portée de 6 km et dont la charge explosive est de 2,5 kg

 

HAD

L'hélicoptère Tigre HAD (Hélicoptère Appui Destruction) dispose du même armement que le Tigre HAP auquel s'ajoutent huit missiles antichars AGM-114 Hellfire dans sa version K1A à charge antichar heat ou N1 à charge thermobarique à effet de souffle anti-infrastructure d'une portée de 8 km. 

Afin de pouvoir augmenter la masse au décollage de 6,1 à 6,6 tonnes, la puissance des deux turbines est augmentée de 14,5%. 

 

UHT

L'hélicoptère Tigre UHT (UnterstützungsHubschrauber Tiger) est l'hélicoptère spécialisé dans la lutte antichar de l'armée allemande. 

Le viseur du UHT est monté au-dessus du rotor principal. Son armement comprend : une mitrailleuse de 12,7 mm, deux paniers de 19 roquettes de 70 mm. Il peut aussi être doté, en option, d'un canon installé dans une nacelle accrochée sous une ailette. Les missiles sont des HOT 3 (portée de 4 km) ou Trigat-LR (portée de 6 km).

 

ARH

L'hélicoptère Tigre ARH (Armed Reconnaissance Helicopter) est une version dérivée du Tigre HAP qui a été développée pour l'armée australienne. 

Il est armé de huit missiles antichars AGM-114 Hellfire dans sa version K1A (d'une portée de 8 km), deux paniers de 19 roquettes de 70 mm et deux paniers de sept roquettes de 70 mm.

 

 

Prix de l'hélicoptère Tigre

En 2018, le coût total du programme Tigre pour la France était de 6,898 milliards d'euros. À l'unité, un Tigre HAP coûte environ 28,2 millions d'euros, et un Tigre HAD 37,2 millions d'euros.  

Ce programme comprend la production de 40 HAP (dont 36 exemplaires progressivement transformés en HAD dans un but d'homogénéisation du parc afin de doter l'Alat de 67 Tigre au standard unique HAD Mark 3 pour 2025) et 31 HAD français, 68 UHT allemands, 6 HAP et 18 HAD espagnoles. Cela prend en compte l'actualisation de la LPM 2014-2019 et donc la commande de 7 HAD supplémentaires et l'intégration de la roquette à précision métrique.

 

 

Principales caractéristiques techniques de l'hélicoptère Tigre

L'hélicoptère Tigre est un hélicoptère biplace high-tech, furtif et léger. Il est capable de neutraliser des véhicules blindés ou non. Doté d'équipements optroniques extrêmement puissants, il peut aussi traquer des cibles situées à plusieurs kilomètres. Il a souvent pour mission de surveiller et sécuriser une zone d'opération en appui de troupes au sol. Et il peut effectuer des missions de jour comme de nuit. 

 

 

La structure légère de l'hélicoptère Tigre

Sa structure est composée à 80% de matériaux composites (du kevlar et de la fibre de carbone), ce qui en fait un hélicoptère léger. Une telle structure permet d'optimiser les formes et le comportement aérodynamique de l'appareil. 

Il est ainsi 40% plus léger que l'hélicoptère Apache. Il fait partie des appareils de la classe des six tonnes. Sa masse maximale est de 6,6 tonnes.

Cette structure en matériaux composites lui permet également d'avoir une plus grande autonomie. Mais aussi d'être plus maniable. Ainsi, il peut faire un looping, et se déplacer agilement à travers les différents théâtres d'opérations, notamment dans les montagnes. 

 

Vitesse de l'hélicoptère Tigre

La vitesse de croisière d'un Tigre HAP est de l'ordre de 280 km/h à pleine charge. Il peut se déplacer en marche arrière à la vitesse de 70 km/h, en translation latérale gauche de 129 km/h et en translation latérale droite de 92 km/h.

Le Tigre version HAD peut atteindre une vitesse encore plus élevée de 315 km/h et de 370 km/h en piqué.

 

La discrétion de l'hélicoptère Tigre

L'appareil est doté d'un haut niveau de discrétion. Sa furtivité radar, thermique et visuelle est exceptionnelle. Grâce à la conception géométrique des surfaces, au système réducteur de signature thermique appliqué à l'échappement des turbines, et aux peintures absorbantes utilisées, le Tigre renvoie une image radar et infrarouge minimal. 

 

Les dimensions de l'hélicoptère Tigre

Le Tigre est long de 15,8 m, et haut de 3,8 m. Le pilote et le chef de bord sont placés l'un derrière l'autre dans l'appareil. Le chef de bord est placé à l'arrière sur un siège légèrement surélevé par rapport à celui du pilote afin d'améliorer sa visibilité. Grâce à cette configuration, la largeur de l'hélicoptère est réduite à 1,10 m, ce qui permet de réduire sa vulnérabilité aux tirs frontaux. 

 

Le moteur de l'hélicoptère Tigre

 Le Tigre est équipé d'un rotor quadripale de 13 m de diamètre et motorisé par deux turbines MTR 390 de 1 467 ch de puissance maximale au décollage et de 179 kg chacune. 

 

L’autonomie et la faible maintenance de l'hélicoptère Tigre

A une vitesse économique de 222 km/h, l'hélicoptère Tigre a une autonomie de 800 kilomètres, sans réservoir supplémentaire. 

Le Tigre nécessite une faible maintenance. Elle peut être faite sur le théâtre des opérations par une équipe de quatre ou cinq personnes (jusqu'à cinq fois moins que les hélicoptères concurrents). 

 

Le casque des pilotes

Les pilotes sont équipés d'un viseur de casques "TopOwl". Grâce à ce casque, les pilotes ont une meilleure vision de l'environnement tactique et une vision de nuit intensifiée, projetée sur la visière. 

Le casque pèse moins de 2,2 kg. Il est doté d'un champ de vision binoculaire à 40°, d'un intensificateur d'image modulaire intégré, d'un FLIR (Forward looking infrared) c'est-à-dire d'une imagerie infrarouge frontale, d'une protection laser, d'une lip light afin de voir l'intérieur du cockpit. 

Il est aussi compatible avec la suite complète d'armes (roquettes, fusils, missiles). Et il dispose de capacités d'affichage intégrées : image vidéo matricielle (FLIR), image intensifiée sécurisée, symbologie de contour, réalité augmentée, symbologie de vol et de tir et d'un système d'avertissement d'obstacle appelé OWS (Obstacle Warning System). 

 

 

L'avionique du Tigre

 

L'avionique comprend :

  • quatre écrans couleur multifonctions : deux pour le pilote, deux pour le chef de bord
  • des systèmes de navigation autonome
  • un système de pilote automatique
  • une paire de bus de transfert de données redondants
  • un générateur de cartes numériques
  • des détecteurs d'alerte radar et laser 
  • un DDM (détecteur de départs missiles) associé au lance-leurres Saphir M de MBDA

 

 

L’armement de de l'hélicoptère de combat Tigre

Le Tigre est conçu pour combattre des cibles terrestres et aériennes. 

Les versions HAP et HAD sont dotées d'un canon de 30 mm et de roquettes et de quatre missiles air-air Mistral pour affronter des avions ou des drones. La version Tigre HAD peut, en plus, embarquer des missiles air-sol de destruction au sol Hellfire 2 pour détruire des engins blindés. 

Il dispose d'une très grande précision de tir grâce à ses systèmes de visée qui calculent dans l'instant la trajectoire de la cible. Il existe également un mode de tir avec le viseur du casque qui permet au pilote ou au chef de bord de maîtriser la tourelle-canon THL 30 et de désigner la cible et ainsi de permettre des tirs de réaction très efficaces. 

La précision du pointage de la tourelle-canon THL 30 est de 1 m à 1 000 m. De jour, comme de nuit, le tir d'un obus de 30 mm sur une cible terrestre ou aérienne, mobile ou non, offre une probabilité de placer 9 obus sur 10 dans une cible de 5 m de diamètre à 1 000 m, 6 obus sur 10 à 1 500 m et reste capable de neutraliser des cibles à une distance de 2 km. 

L'armée française évalue la puissance de feu d'un Tigre HAD (avec ses 450 obus de 30 mm, ses huit missiles air-sol et ses quatre missiles air-air) comme équivalente à celle de six hélicoptères Gazelle. 

 

 

Les armées étrangères équipées d'hélicoptères Tigre

Plusieurs pays sont dotés d'hélicoptères Tigre. La production en série a commencé en mars 2002.

L'Allemagne possède 56 hélicoptères Tigre UHT. L'Espagne est dotée de 24 hélicoptères Tigre HAD. Et l'Australie de 22 hélicoptères Tigre ARH. 

Cependant, à partir de 2025, des hélicoptères américains AH-64E Apache Guardian remplaceront les 22 hélicoptères Tigre de l'armée australienne. 

Au total, en 2019, 183 hélicoptères Tigre ont été livrés à la France, l'Allemagne, l'Espagne et l’Australie.

 

 

L'hélicoptère Tigre en OPEX

Pour l'aviation légère de l'armée de Terre, l'hélicoptère Tigre est ou a été engagé sur plusieurs théâtres d'opérations : 

 

En Afghanistan

Le Tigre a été déployé pour la première fois en opex le 27 juillet 2009. Trois Tigre HAP du 5e régiment d'hélicoptères de combat de l'Alat ont alors été détachés au profit des Forces françaises en Afghanistan. Un de ces trois HAP a ouvert le feu en conditions opérationnelles pour la première fois le 20 août 2009. 

Les deux derniers Tigre français ont quitté l'Afghanistan le 3 février 2013 après 600 missions d'appui et d'escorte et 4 215 heures de vol.

L'Armée de Terre allemande a déployé huit Tigre en Afghanistan en 2012. Et des Tigre ont aussi été déployés en Afghanistan par les Forces aéromobiles de l'armée de terre espagnole en 2013.

 

En Libye 

 

En mai 2011, dans le cadre de l'opération Harmattan, des hélicoptères Tigre ont été envoyés en Libye afin de soutenir les insurgés qui combattaient les forces du colonel Mouammar Kadhafi. 

Des frappes au sol sont engagées pour la première fois par des hélicoptères Tigre et Gazelle dans la nuit du 3 au 4 juin 2011. Les 20 frappes détruisent 20 objectifs, dont 15 véhicules blindés, et deux centres de commandement.

L'opération se termine fin septembre 2011. Au total, les hélicoptères Tigre ont utilisé 1 500 roquettes et moins d'une demi-douzaine de missiles Mistral air-air, dont au moins trois contre des objectifs terrestres. 

 

En Somalie

Deux Tigre ont été impliqués dans la tentative de libération de l'otage français Denis Allex à Buulo Mareer, en Somalie, le 11 janvier 2013.

 

Au Mali

Dans le cadre de la résolution 2085 de l'ONU sur le conflit malien, des hélicoptères Tigre et Gazelle ont été déployés par l'armée française au Mali en janvier 2013. 

 

En République centrafricaine

Les Tigres HAD français ont réalisé leurs premières actions de feu le 29 janvier 2015 en Centrafrique. Un convoi hostile a été détruit. 

 

 

Les accidents du Tigre

Le 25 novembre 2019, au Mali, deux hélicoptères de l'armée française, un Tigre et un Cougar (hélicoptère de transport de troupes et d'appui léger), sont entrés en collision. Au total, 13 militaires sont morts, aucun soldat n'a survécu. L'accident s'est déroulé en pleine nuit. Les soldats prêtaient main-forte à des commandos de la force Barkhane qui étaient au contact de groupes armés terroristes", selon le communiqué de l'état-major des armées.

Plusieurs Tigre de l'armée allemande ont été impliqués dans des accidents : l'un à la frontière austro-allemande en mars 2013 ne faisant pas de victime; un autre encore au Mali en juillet 2017 faisant deux morts. 

 

 

Le programme Tigre Mark 3 et les MHT

 

Le programme Tigre Mark 3

Le programme d'hélicoptère Tigre standard 3 constitue la rénovation à mi-vie de ce système d'armes. Ce nouveau standard comporte entre autres la modernisation du système d'armes, et le remplacement de l'avionique. 

Le Tigre Mark 3 de l'armée française sera doté d'une communication directe avec les drones, d'une connexion avec le système SCORPION de l'armée de Terre, et d'une liaison au système satellitaire de positionnement européen Galileo en complément du GPS américain. La France embarquera aussi un nouveau missile, le MHT, dans le futur standard du Tigre. La première livraison du Tigre Mark 3 est prévue à partir de 2025. Ce nouveau standard devrait permettre de maintenir le système d’armes Tigre au-delà de 2040.

La phase d'élaboration du programme a été lancée en 2018, en collaboration avec l'Allemagne et l'Espagne. Et la phase de réalisation du programme devrait être lancée depuis novembre. Mais à l’issue du conseil franco-allemand du 5 février 2021, l'agence Reuters dévoilait que l'armée allemande allait à reculons dans cette affaire "étant donné la faible disponibilité opérationnelle" de ses appareils. 

 

Les missiles Hellfire remplacés par les MHT

En novembre 2020, la ministre des Armées Florence Parly a annoncé que les hélicoptères Tigre de l'armée française seraient équipés de missiles français d'ici la fin de la décennie 2020. Une première commande de 500 missiles a été passée à MBDA. Ils devraient être livrés en 2028. 

Ces missiles dits "de haut de trame" (MHT) remplaceront les missiles air-sol Hellfire, qui équipent les Tigre. Le MHT permettra d'avoir une capacité de frappe au sol au-delà de 2050 selon le ministère des Armées. D'une portée de 8 000 m, le MHT pourra être tiré par tous les temps et permettra d'augmenter la durée de vol des Tigre en opération.  


1 commentaire

  • AN0HG48 https://www.tut.by/

    AN0HG48 hi go to https://www.tut.by/

Laissez un commentaire