commando parachutiste

Commando Parachutiste, l’élite des troupes aéroportées

de lecture - mots

Parmi les quelque 7 500 soldats composants la 11e Brigade parachutiste de l’Armée de Terre, il existe une petite unité d’élite aux savoir-faire exceptionnels. Son nom : le groupement de commandos parachutistes (GCP). 
 
Cette véritable garde prétorienne de la 11e BP se compose de 200 chuteurs opérationnels triés sur le volet. Issus de l'ensemble des unités de la brigade para (à l’exception du 1er régiment du train parachutiste) ils sont entrainés pour mener des actions dans la profondeur sur un ennemi ciblé. 
 
commando-parachutiste-defense-zone
 

En première ligne face à l’ennemi 

Dans le cadre d'une opération aéroportée, leur mission consiste à intervenir en avance de phase pour renseigner, sécuriser et appuyer la mise à terre de l'ensemble des unités parachutiste ou non. 
 
Ainsi, à plusieurs reprises en OPEX, les hommes du GCP ont été largués sur des zones non reconnues pour saisir et préparer les plateformes aéroportuaires. Sans eux, les avions, donc les hommes et le matériel ne peuvent se poser, ce qui rend impossible la mise en place du gros des forces de manœuvre. 
 
commando-parachutiste-defense-zone
 
Souvent déployé en premier lors d’une alerte Guépard, les commandos paras peuvent être largué de jour comme de nuit sur des zones à risques, depuis plusieurs types d’aéronefs et parfois à très grande hauteur
 

Partenaires des forces spéciales

Spécialistes du renseignement, ils fournissent les premiers éléments tactiques à l’état-major pour la conduite des opérations. Ils peuvent être aussi appelés à appuyer une action des forces spéciales comme la libération d’otage par exemple. 
 
Basé à Balma, près de Toulouse, l'État major du groupement commando parachutiste est en charge de piloter les différents groupes de commandos.
 
commando-parachutiste-defense-zone
 
Chaque régiment d'infanterie possède trois équipes de dix commandos. Les régiments d’appuis (génie et artillerie) comptent deux équipes et une équipe la 11e compagnie de commandement et de transmissions parachutiste complète l’organisation de cette unité triée sur le volet. 
 

Histoire du groupement commando parachutiste 

Le GCP a été fondé en 1965 sous le nom d’"équipes de saut opérationnel à grande hauteur" (SOGH). Ils ont ensuite pris l’appellation, en 1982, de Commandos de renseignement et d'action dans la profondeur (CRAP), une dénomination qu'ils conserveront jusqu'en 1999. 
 
 
Le premier engagement opérationnel des CRAP a eu lieu en 1969, avec l'intervention de l'équipe des unités du 2e régiment étranger de parachutistes lors de la guerre civile tchadienne (1965-1979). Depuis, les GCP sont présents sur la plupart des conflits dans lesquels la France est engagée. 
 

Guerre contre le terrorisme au Mali

On peut d’ailleurs noter leur très forte implication dans la bande sahélo-saharienne pour l’opération Barkhane, où ces derniers, en auto-relève depuis 2013, ont déjà réalisé une vingtaine d'opérations aéroportées. En avril 2018, suite à l’attaque d’une base de la MINUSMA (mission des Nations unies au Mali) au nord de Kidal, des opérations « d’opportunités » ont été menées par la force Barkhane. 
 
commando-parachutiste-defense-zone
 
L’une d’entre elles, menée par des membres du groupement commando parachutiste avec des éléments FAMa (forces armées maliennes) ont éliminé une trentaine de jihadistes appartenant à l’État islamique dans le grand Sahara, dans la région de Menaka, près de la frontière nigérienne. 
 

Comment devenir commando parachutiste ? 

Devenir commando parachutiste est un véritable parcours du combattant. Outre une rigueur et une capacité opérationnelle sans failles, il faut justifier d’un certain nombre d'années de service, détenir le grade de caporal pour les militaires du rang, posséder l'aptitude médicale "chuteurs opérationnels" et pouvoir être habilité "secret défense"
 
Ensuite, une longue série d’entretiens, de tests physiques (parcours d’obstacle, marche de 30 km, test d’agressivité, etc.) et psychotechniques permettront d’identifier les meilleurs candidats. 
 
Une fois sélectionnés, les jeunes commandos vont suivre pendant plusieurs mois les stages de formations et de qualifications au régiment, mais aussi au centre national d’entrainement commando ou à l’école des troupes aéroportées avant d’obtenir le prestigieux brevet
 
L'anonymat est le cœur du métier de commando parachutiste, et même si les GCP ne sont pas officiellement assimilés aux forces spéciales, vous ne verrez jamais ses soldats d’élite à visage découvert.
 

Voir la collection "Paras" pour commander un tirage de Commando Parachutiste

 
commando-parachutiste-defense-zone

Laissez un commentaire