Brèves DZ #5 : Un général français à l'OTAN, nouveau drone GIGN et RAID, panne numéros d'urgence, SERVAL au CENTIAL-51e RI, arrêt des opérations conjointes avec les forces maliennes...

Brèves DZ #5 : Un général français à l'OTAN, nouveau drone GIGN et RAID, panne numéros d'urgence, SERVAL au CENTIAL-51e RI, arrêt des opérations conjointes avec les forces maliennes...

de lecture - mots

Chaque semaine, nous vous proposons un rapide debriefing de l'actualité nationale et internationale des derniers jours en matière de Défense et de  Sécurité.  

Vous pouvez recevoir cet article directement par mail dans notre newsletter gratuite du lundi matin : inscrivez-vous en cliquant ici.

 

 

[Armée de l’Air et de l’Espace]

Le Général Philippe Lavigne, actuel chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace, va succéder au général André Lanata au poste de Commandant suprême allié Transformation. Ce poste de l’OTAN, basé à Norfolk aux Etats-Unis, a pour mission d’organiser les campagnes d’exercices OTAN. Ceux-ci sont mis en place pour évaluer les capacités des troupes à se coordonner ensemble et à réaliser la mission. Depuis douze, le poste de Commandant suprême est tenu par un officier français.

 

[Sécurité intérieure]

Le RAID et le GIGN se sont dotés du nouveau drone Loki Mk2. Conçu par la société belge Sky-Hero, ce micro-drone équipe déjà les forces spéciales belges, allemandes et américaines. Il est utilisé pour des missions de reconnaissance et a été pensé spécialement pour les interventions (notamment anti-terroristes) en environnement complexe en intérieur, lorsque la visibilité est faible et les obstacles nombreux. La formation des opérateurs ne nécessite qu’une quinzaine de minutes grâce aux technologies et à l’autonomie du drone.

 

[Sécurité/secours intérieur]

Mercredi 2 juin entre 18h et minuit, des dysfonctionnements sur le réseau de téléphonie Orange ont causé de graves difficultés à joindre les services de secours et de sécurité (SAMU, pompiers, police). Ils proviendraient de la panne simultanée de plusieurs équipements chargés de relayer les appels. Très rapidement des numéros provisoires ont été mis en place dans chaque département et la situation était stabilisée le lendemain. Cependant, s’il est trop tôt pour effectuer le bilan de cet incident, deux enquêtes sont déjà ouvertes suite aux décès d’un enfant de 28 mois et d’un homme de 63 ans.

 

[Armée de Terre]

C’est une double information que le CENTIAL-51e RI à diffusé fi mai : l’arrivée du SERVAL, un des nouveaux véhicules de la gamme Scorpion et le déploiement du centre de perception et de formation unique (CFPU). Désormais tous les primo-instructeurs et primopilotes devront passer par Mourmelon-le-Grand pour y recevoir une instruction complète sur le nouveau blindé. Pour le centre d’entraînement interarmes et du soutien logistique, ce sera aussi la possibilité de mettre à disposition des forces le Serval pour manoeuvrer sur le camp d’entraînement.

 

[OPEX / Barkhane]

Le 3 juin, un communiqué du ministère des Armées annonçait une suspension « à titre conservatoire, des opérations conjointes avec les forces maliennes. »

Après le récent coup d’État et la prise du pouvoir par le colonel Assimi Goïta, la France, mais aussi les États-Unis, la Cédéao (communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest) et l'Union africaine, ont demandés aux autorités de Bamako de « clarifier le cadre de la transition politique au Mali » et d’ajouter « qu’il revient aux autorités maliennes d'y répondre rapidement ». SI les militaires français de l'opération Barkhane continuent d'occuper le terrain, seuls cette fois-ci, c'est un coup de frein aux nombreuses missions et partenariat avec les forces armées maliennes,  notamment la très médiatisée Task Force Takuba récemment mise en place au Sahel. 

L’avenir ? Le communiqué précise « Dans l'attente de ces garanties, la France (...) a décidé de suspendre, à titre conservatoire et temporaire, les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes ainsi que les missions nationales de conseil à leur profit", souligne-t-il. "Ces décisions seront réévaluées dans les jours à venir au regard des réponses qui seront fournies par les autorités maliennes ».


Laissez un commentaire