Sous-marins, Barkhane, OPEX, Sahel, maitre-chien, CPA 10

Barkhane, Beauvau de la Sécurité, Chiens héros, Sous-marins -

Brèves DZ #20 : Rupture de commande sous-marins Français par l'Australie, neutralisation chef de l'EIGS, trophée des chiens héros, augmentation du budget de la défense, Beauvau de la Sécurité

de lecture - mots

Chaque semaine, nous vous proposons un rapide debriefing de l'actualité nationale et internationale des derniers jours en matière de Défense et de Sécurité. Vous pouvez recevoir cet article directement par mail dans notre newsletter gratuite du lundi matin : inscrivez-vous en cliquant ici.

 


[Défense]

Coup de…torpille cette semaine avec l’annonce surprise, selon les Français, de la rupture de contrat par l’Australie de la commande de 12 sous-marins classiques de classe Barracuda (voir notre article sur les sous-marins français) auprès de l’industriel Naval Group. La commande à 56 milliards d’euros était qualifiée de « contrat du siècle » au moment de sa signature en 2016. De l’aveu même des plus hautes autorités françaises ce revers est une « trahison », pas seulement de la part des australiens, mais aussi des États-Unis qui sont les nouveaux bénéficiaires du contrat avec, cette fois-ci, la livraison de sous-marins à propulsion nucléaire.

 

[Armée de Terre]

Cet été, comme nous vous le rapportions dans notre récap de l’actualité, plusieurs cadres de l’Etat islamique au Grand Sahel (EIGS) avaient déjà été neutralisés par les forces armées françaises et leurs alliés, dans le cadre de l’opération Barkhane. Leur chef Abou Walid Al Saharoui a lui aussi été tué, a annoncé Emmanuel Macron le 15 septembre en soulignant ce « succès majeur dans le combat que nous menons contre les groupes terroristes au Sahel. » L’opération s’est en réalité tenue fin août. Après une première phase de renseignement puis la fouille d’une zone forestière par des commandos appuyés par des drones, des Mirage 2000 D ont procédé à des frappes aériennes, neutralisant ainsi le chef de l’EIGS, plusieurs cadres ainsi que du matériel.

 

[Armée de l’Air et de l’Espace]

Le Trophée des Chiens Héros récompense chaque année depuis trois ans des chiens pour leurs services rendus, dans diverses catégories telles que l’intervention, l’assistance, la sécurité civile… Parmi les 120 candidatures, le berger belge Lucky s’est distingué dans la catégorie de la recherche d’explosifs. Avec son binôme, l’adjudant Grégory, il appartient au Commando Parachutiste de l’Air n°30 (CPA 30) de l’armée de l’Air et de l’Espace. Le jury confirme son choix par l’action « déterminante » en opération du malinois, qui « a permis à de nombreuses reprises de préserver la vie de ses coéquipiers et de mener à bien leur mission. », lors par exemple de la reconnaissance et de la sécurisation d’une école piégée par des groupes terroristes.

Les CPA ont connu une autre belle histoire cette semaine, avec le retour de trois anciens opérateurs du CPA 10. Blessés au combat, « Nitro, « David » et « Cooper » ont retrouvé « la famille qu’est le CPA 10 » en effectuant un saut en parachute en autonomie, démontrant leur capacité à « surmonter leur blessure ». La veille, la Légion d’honneur était décernée aux trois aviateurs.

 

[Défense]

La Ministre des Armées Florence Parly a annoncé la hausse du budget de la défense en 2022, conformément à la Loi de programmation militaire 2019-2025. Ainsi, ce budget doit passer de 39,2 à 41 milliards d’euros l’an prochain. « Depuis 2017, ce sont 26 milliards d’euros de plsu qui ont été investis dans notre défense et nos armées. C’est considérable. C’est même historique. Et c’était nécessaire », a-t-elle affirmé. La Ministre a mis en avant l’importance d’anticiper et de se préparer aux enjeux futurs. Dans les prochains mois, de nouvelles stratégies concernant le domaine des fonds marins et de la lutte informelle devraient être présentées.

 

[Sécurité intérieure]

Le Beauvau de la Sécurité s’est terminé le 14 septembre par un discours d’Emmanuel Macron. Cette initiative débutée en février dernier sous forme de consultations et de tables rondes, avait pour objectif d’améliorer les conditions d’exercice des policiers et gendarmes. Cette Loi de programmation pour les sécurités intérieures (Lopsi) sera rédigée par le Ministre de l’Intérieur et présentée début 2022. Parmi les principales mesures annoncées, on retrouve la simplification des procédures pénales, la création d’une instance de contrôle parlementaire des forces de l’ordre, la mise en place du dépôt de plainte en ligne ou encore la multiplication par deux des effectifs de police. Une enveloppe de 500 millions d’euros supplémentaire va être débloquée afin de financer ces mesures. Le dossier de notre prochain numéro papier sera d’ailleurs consacré au maintien de l’ordre et nous parlerons de ces dernières annonces. Abonnez-vous à notre espace Premium afin de recevoir le magazine directement dans votre boîte aux lettres !


Laissez un commentaire